Ecrire pour se libérer

Ecrire et se laisser aller: lâcher prise avec les mots !

Histoire: Ecrire pour se libérer

Ecrire pour se libérer. J’adore écrire, depuis petite à raconter mes petites journées à l’école, échanger des lettres pendant les vacances scolaires. Ou bien écrire dans un cahier de correspondance que l’on s’échangeait avec ma meilleure amie à l’époque (qu’est ce qu’on avait à se raconter, alors qu’on passait quand même toutes nos journées à papoter !).

Ecrire pour se libérer
Ecrire en aquarelle

Ensuite ça pouvait être aussi pour noter mes bons moments, comme des souvenirs sauvegardés sur un bout de papier, et les avoir à portée. Malgré le temps qui passe, mais aussi pour me rassurer et évacuer toutes les émotions, après avoir vécu des moments difficiles (et encore même aujourd’hui  tout ça fait encore parti de mon quotidien). Tout ce qui faisait mal mais dont je gardais tout ça à l’intérieur de moi, dans le plus grand des silences, je l’écrivais.

Une échappatoire salvatrice, avec nos mots et toute notre attention

Et puis petit à petit c’est resté, j’en restais à écrire en majorité les mauvaises passes. Egalement pour remettre les choses au clair lors de conflits ou bien tout simplement pour m’exprimer contre des personnes qui ne daignent écouter autrement. Au moins dans ce cas là, pour moi c’est dit et peu importe si l’autre s’en préoccupe ou pas, lis ou pas, comprendront ou pas, j’aidonner ma version. Pour moi c’est dit et je passe à autre chose. Ou bien parce que je peux avoir du mal à m’exprimer comme je le voudrais, et écrire me permets de prendre le temps d’organiser mes pensées (oui parce que c’est souvent le bazar dans ma tête lol).

Tout cela est sorti de ma tête, concrètement et expliqué réellement. Parfois je trouve que la parole peut trop souvent être manipulée ou bien influencer par nos émotions « à chaud », par les gens eux-mêmes et trop souvent pour eux-même. Alors qu’à l’écrit, ce sont des infos brutes, chacun interprétera peut être différemment, mais il y a une seule lettre.

Ecrire pour se libérer
Ecrire pour se libérer

L’écriture, cela revient à mettre des mots sur des ressentis, des émotions qui souvent, et par nature sont difficilement descriptibles

Bref, histoire de pas trop divaguer, c’est ce qui me permettait en quelque sorte de faire le ménage et de sortir tout ça de ma tête. Et de temps en temps je faisais un récap des mois qui avaient passés (toujours aussi agréable à lire que de prendre du recul sur la vie et tout ce qui s’est passé).

Car finalement on ne réalise pas toujours, l’évolution qu’on peut avoir, à force d’être dans le tourbillon de la routine.

Mais finalement si tu savais (en tous cas pour ma part) à quel point ça m’a permis de souffler. Une bouffée d’air permettant de mettre un point final à une aventure, pour pouvoir en écrire une nouvelle en paix.  Puis c’est aussi sortir de son tourbillon de pensée, se détacher de ce tumulte , et prendre le recul nécessaire pour affronter les situations et émotions.

Jusqu’à la création de ce blog qui m’a permis d’écrire à nouveau et surtout différemment. Cette fois pas seulement entre moi et moi-même, ou bien moi et mes proches mais moi et toi qui lit et tous les autres qui passeront par là.

Ecrire un art créateur, dans notre propre langage

Mais écrire ce n’est pas seulement se livrer, c’est aussi partager ! Partager des expériences, des recettes, des vacances, des situations, des connaissances, des avis. Cela permet de s’enrichir, comme de créer. Parfois même se dépasser, se motiver.

Et toi dis moi est-ce que tu aimes écrire ? N’hésites pas à me partager ton blog, je serais curieuse de voir ce que tu peux écrire !

Voici pour en finir l’article de Charlène se demande Qu’est ce qu’écrire ?

Pour en savoir un peu plus sur moi. Ou bien voir d’autres articles. Et on se retrouve très vite pour un prochain article à très vite !

Laisses ici quelques mots...